Vivre en Chine, durant l’épidémie due au coronavirus

Vivre en Chine, durant l’épidémie due au coronavirus

Categories: Français, Keeping Up to Date, Leader Today: Public

MISSY WANG, XIAMEN, CHINA

http://lalecheleague.fr/blog/vivre-en-chine-durant-lepidemie-due-au-coronavirus/

ENGLISH

Pour beaucoup de Chinois, le nouvel an chinois est la fête la plus importante de l’année. Jusqu’à 2,98 milliards de personnes ont voyagé durant cette période en 2019 (réf 1). En 2020, la frénésie des voyages pour cette fête a commencé le 10 janvier, les  gens se rendant dans leurs familles. Qui aurait pu imaginer ce que nous allions affronter?

Le 20 janvier, le public a appris qu’existait une nouvelle forme de pneumonie. Zhong Nanshan, un expert médical en Chine, a prévenu les médias et le gouvernement que la pneumonie était provoquée par un virus, que celui-ci se transmettait d’une personne à l’autre, et que certains professionnels de santé de Wuhan avaient été infectés. Mon compagnon a rapporté des masques à la maison  en m’expliquant  que son entreprise les avait partagés entre les employés. En ville, de plus en plus de personnes portaient des masques, nous aussi.

Le 23 janvier à 10h00 du matin, deux jours avant le nouvel an chinois, le gouvernement de Wuhan a fermé la ville. Le nombre de personnes infectées et de décès augmentait. Le rapport de situation 24  de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) confirme qu’au  13 février  le coronavirus SRAS – COV – 2 (qui cause la maladie actuellement connue sous le nom COVID 19) avait effectivement contaminé 46 997 personnes dans le monde, dont 46 550 personnes en Chine, avec 1 368 décès (réf. 2).

Pendant quelques semaines, des millions de Chinois ont tenté de limiter la transmission d’humain à humain en restant chez eux et la frénésie des voyages pour le nouvel an s’est soudainement arrêtée. Nous avons été fortement encouragés à nous isoler dans nos communautés locales pour empêcher la transmission. Les rues sont devenues calmes, et j’ai pu entendre les oiseaux chanter lorsque j’ouvrais les fenêtres.

C’est assez rare, il y a 9 000 familles et 30 000 personnes dans la communauté où je vis et ma ville est toujours très animée. On a temporairement fermé les lieux publics tels que les musées, les bibliothèques et les cinémas pour éviter les foules ; les écoles ont également fermé leurs portes.

Les mesures pour empêcher l’infection à coronavirus ont apporté de nombreux changements. La majorité d’entre nous restait à la maison toute la journée, ne sortant que pour acheter de la nourriture. Plus de 25 000 médecins et infirmières sont venus de tout le pays pour soutenir les hôpitaux de la province de Hu Bei, et soulager les professionnels de santé locaux (réf. 3). Après deux semaines, l’école primaire de mon fils a commencé  à donner des cours en ligne.

Une mère de mon groupe LLL Xiamen m’a posé une question sur l’allaitement, mais il n’était plus sûr de tenir des réunions en présentiel à ce moment-là. Et une visite à domicile était impensable.  Heureusement la technologie a offert des solutions, et le 31 janvier, j’ai organisé une réunion LLL en ligne via WeChat, une messagerie instantanée basée en Chine.  Au cours des sept dernières années en tant qu’animatrice, j’ai animé plusieurs fois des réunions en ligne. Mais c’est la première fois que j’ai utilisé la fonction vidéo afin que les participants puissent se voir.  Cinq adultes se sont joints à moi, et c’est avec surprise que j’ai pu voir dans les premières minutes, l’un d’eux se brosser les dents, et un autre se laver le visage, ce qui n’arrive jamais lors d’une réunion LLL « normale »!

Durant la réunion nous avons discuté de différents sujets autour de l’allaitement maternel. Au cours des 5 dernières minutes j’ai invité les participants à partager comment ils faisaient face au coronavirus et comment cela impactait  leur vie quotidienne.

LLL et d’autres activités bénévoles m’aident à maintenir la normalité et à réduire la pression au milieu de ce chaos inattendu. Outre la réunion LLL en ligne, j’ai cherché des informations pour les familles qui allaitent lors de l’apparition du coronavirus. Une énorme quantité d’information était disponible, notamment le guide provisoire de l’Organisation Mondiale de la Santé (réf. 4). Rassembler et partager ces informations avec ceux qui en ont besoin me permet de sentir le lien entre nous et me donne un sentiment d’appartenance.  Les Chinois essaient à présent de reprendre une vie normale chacun à son rythme. Et je crois que dans un avenir proche, les familles qui allaitent pourront échanger des câlins et leur histoire sans porter de masques.

PLUS D’INFORMATION

Pour plus d’information, consulter le communiqué de presse de LLLI : Continuer à allaiter votre bébé en cas de coronavirus  (2019-nCoV ; COVID-19) et autres infections respiratoires. Les traductions disponibles (à partir du même lien) comprennent l’italien, le néerlandais, le hongrois, le chinois simplifié, le chinois traditionnel, le japonais, l’allemand, le français et d’autres encore à venir.

Missy Wang est animatrice du groupe LLL Xiamen en Chine depuis 7 ans.  En plus de ses responsabilités de base d’animatrice, elle a également été coordinatrice adjointe du Département d’Accréditation des Animatrices (co-CLA) pour LLL Futures Régions en Asie et au Moyen Orient,  puis coordinatrice (CLA).  Missy est maintenant facilitatrice au département de Développement des Compétences en Communication. Elle a un fils de 9 ans.

REFERENCES

1.Ministère des transports : près de 3 milliards de personnes se sont déplacées lors de la frénésie de voyages pour le nouvel an chinois 2019
https://baike.baidu.com/reference/23197460/cbc27a1ETE2S9Kg5RhLEY5atQT6 QhEOCy3bSNcl_QdU12PoiX63DmUEwODDgPmJ3pWn3fCwt55eJregrchTTJgMMGXJRQoC_1lplAeazUPLa

2. Rapport de situation 24 – OMS – Maladie Coronavirus 2019 (COVID-19)
https://www.who.int/docs/default-source/coronaviruse/situation-reports/20200213-sitrep-24-covid-19.pdf?sfvrsn=9a7406a4_4

3. http://www.sohu.com/a/373046824_120207620

4. OMS : Soins à domicile pour les patients présumés infectés par le nouveau coronavirus (nCoV) présentant des symptômes bénins et prise en charge des contacts – 2019
https://www.who.int/publications-detail/home-care-for-patients-with-suspected-novel-coronavirus-(ncov)-infection-presenting-with-mild-symptoms-and-management-of-contacts

Note:

[1] Ce virus a été nommé par le Comité de taxonomie des Virus  (ICTV) : Syndrome respiratoire aigu sévère coronavirus 2, abrégé en SRAS-CoV-2. Ce virus provoque le « Coronavirus Disease 2019 » abrégé en COVID-19, ainsi nommé par l’OMS.

Traduit par: Alice Laffranchi, Carmen Vandenabeele, Francine Denot